Big Issue Japan Foundation

The Big Issue Japan Foundation est une organisation à but non lucratif qui aide les sans-abris à reconstruire leur vie. Nous envisageons la société où chacun a une place pour appeler la maison. Nous appliquons la définition internationale de l'itinérance, qui comprend tous ceux qui sont hébergés de manière vulnérable (qui n'ont pas de logements permanents ou la possibilité de perdre leur foyer dans un court laps de temps), puis le nombre de personnes sans-abri cachées est beaucoup plus élevé que ce qui est montré dans les rapports de recherche du gouvernement.

 

L'itinérance est un problème de structure sociale, et c'est un problème qui concerne tous les citoyens de la société. Nous croyons que l'itinérance n'est que la pointe de l'iceberg de ce que sont les problèmes modernes de pauvreté impliquant l'exclusion sociale.

Street Literacy Award
Osaka
Japan

Il s'agit d'un prix pour les œuvres littéraires écrits par les sans-abris et vise à faire lire leur travail écrit aussi largement que possible, lancé en 2010 par le photographe Hideaki Takamatsu et les écrivains Tomoyuki Hoshino et d'autres. Plus de 100 œuvres littéraires sont nées des rues.

Les personnes sans-abri vivent toujours avec peur des yeux des autres. Il y a une tendance à raconter une histoire qui ne trahit pas l'image circulante des «sans-abris» en général. Il y a une vie quotidienne dans la rue dans la rue. Lorsque vous pouvez l'écrire dans vos propres mots, l'écrivain se sentira comme un accomplissement différent de l'habituel. L'acte d'écriture est de sortir de vous-même et de vous exposer à l'extérieur de votre région. L'acte de lecture est également un acte qui sort d'un pas de nous-mêmes et peut être impliqué dans la gamme des autres. Les deux sortent de soi-même, avancent peu à peu sur le même horizon (= sur la route), relient progressivement les mots et s'engagent avec les autres.

En fin de compte, nous visons à devenir un événement de festival qui permet à tous les acteurs, à la fois écrivains et lecteurs, de devenir participants. En plus d'être écrit par des gens dans la rue, nous avons également appelé le «Prix de la littérature routière» au sens d'un festival où les gens vont sauter et s'ouvrir dans les rues.