Green Templeton College Oxford

Le 1er juin, Green Templeton College a accueilli le retour d'une exposition d'art mettant en vedette l'art de 12 membres de la communauté GTC et 3 membres de la communauté des sans-abris.

Les organisateurs de l'exposition Marija Pantelic (lire un DPhil in Social Interventions) et Farzana Dudhwala (chercheur postdoctoral en santé numérique) ont ouvert l'exposition l'année dernière. Cette année, Audrey Tan (lire une maîtrise en intervention sociale basée sur la preuve) a proposé que l'exposition soit élargie pour inclure le travail des membres de la communauté des sans-abris. Marija et Farzana: il y a deux ans, nous avons commencé à organiser des «dates de tirage» pour échapper aux pressions quotidiennes de nos doctorats. L'esquisse et la peinture étaient parfaites car elle offrait un espace thérapeutique pour la création, la réflexion et le «temps» pour être conscient et se concentrer sur le flux.

 

Nous avons demandé au Fonds de décaissement annuel du Collège Green Templeton (GTC) de voir si nous pourrions organiser une exposition pour présenter l'art créé par d'autres membres de la communauté de GTC et avons eu la chance de recevoir l'espace et les fonds pour faire de cette exposition d'art La réalité depuis deux ans. Cette année, nous avons eu beaucoup de chance d'avoir l'aide d'Audrey pour étendre le mandat de l'exposition à l'ensemble de la communauté. Audrey a établi une liaison avec la communauté des sans-abris et nous avons été très heureux de pouvoir présenter les œuvres d'art de trois artistes: Ashley Kewley, Vikki Birch et un autre artiste qui souhaite ne pas être nommé. Ashley m'a dit que c'était la première fois qu'il avait vu son art vraiment accroché sur un mur et espère avoir une autre occasion d'exposer son art dans le futur.

 

L'art sera exposé jusqu'au 29 juin 17 dans le bar et la galerie Stables.

Artists from homeless communities
Oxford
UK

Audrey Tan: J'ai toujours eu une appréciation pour l'art et quand je suis arrivé à Oxford en octobre, j'ai été émerveillé par la diversité et la qualité de l'art produit par certains artistes de la ville des sans-abris. Cela m'a rendu triste de voir tant de gens passer devant ces artistes alors qu'ils essayaient de vendre leur art dans les rues et je voulais leur donner un lieu plus agréable à travers lequel leur art pourrait être apprécié et vendu. J'ai vite appris qu'il y a beaucoup de forces et de défis auxquels ces artistes font face quotidiennement, ce qui peut leur rendre très difficile d'essayer de participer à ces types d'activités, mais en fin de compte, tout s'est réuni et les artistes m'ont dit qu'ils Ont vraiment apprécié avoir eu l'opportunité d'avoir leur art exposé au Collège.